Église Saint Nicolas de Stegi

L’église dédié à Saint Nicolas, ce que l’on appelle Saint Nicolas de Stegi, est construite sur la rive droite de la rivière Karfoti, dans une zone montagneuse planté d’arbres, juste à l’extérieur du village de Kakopetria. Depuis 1985, elle est incluse dans la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, avec neuf autres églises byzantines décorées de fresques de Troodos

Il s’agit d’une église à croix inscrite couronnée par un dôme et son toit à deux pans en bois, qui a été ajouté plus tard, a donné au Saint le surnom « de Stegi » (de toit), au moins à partir du XIIIe siècle. Les interventions ultérieures ont modifié l’apparence originale de l’église et ont entraîné la destruction de fresques importantes.

Saint Nicolas de Stegi est justement décrit comme un musée de la peinture byzantine. Ses fresques les plus anciennes remontent au XIe siècle et sont les plus importantes de cette époque qui survivent sur l’île. Elles comprennent des scènes des douze grandes fêtes, de la résurrection de Lazare, de la Dormition de la Mère de Dieu, des figures individuelles, etc. La dernière phase des fresques remonte à 1633 et comprend les apôtres Pierre et Paul, qui ornent les piliers orientaux qui soutiennent le dôme, près de l’iconostase datant du XVIIe siècle.

Lieu

Temples

Font Resize
image-footer