Fresques de l’église Archange Michel

L’église Archange Michel est considérée comme l’un des monuments les plus importants de la région, en raison de ses fresques byzantines bien conservées du XVe siècle et de son iconostase en bois, qui est également peint avec des représentations byzantines. L’imposante fresque de l’Archange Michel, qui est en excellente état de conservation, est remarquable, tandis que le nom du peintre du temple – Minas – venant de la région de Marathasa a également été préservé. L’église, avec un âge d’environ d’un demi-millénaire, a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Il s’agit d’une église à nef unique avec un toit en bois et un narthex en forme de « Γ », qui était utilisé comme gynécée à cause de la petite taille du temple.

Elle a été construite et décorée de fresques aux frais du prêtre Vasilios Hamados, qui est représenté avec sa femme et ses deux filles offrant un modèle de l’église à l’Archange Michel. Il est remarquable que les yeux de certains saints aient été détruits pendant l’époque des pillages par des personnes de confession religieuse différente, afin de ne pas voir les dégâts qu’ils causaient. Trois icônes ont été sauvées et se conservent dans le musée et dans l’église voisine de la Sainte-Croix à Pedoulas. L’église est fêtée le 8 novembre, jour de fête de la synaxe des saints Archanges Michel et Gabriel.

Lieu

Fresques - Icônes

Font Resize
image-footer