Mine d’amiante à Amiantos

Outre le cuivre, avec lequel Chypre est indivisiblement liée, un autre minéral a marqué l’histoire de l’île. Il s’agit de l’amiante. L’île de Chypre est connue, depuis l’antiquité surtout pendant l’époque classique et romaine, pour la présence de l’amiante dans la région actuelle d’Amiantos. Le village d’Amiantos accueille la plus grande mine d’amiante en Europe et l’une des plus importantes du monde.

L’amiante a suscité l’intérêt des habitants, depuis l’antiquité, car il était visible de la surface des mines. L’amiante était utilisée pour la fabrication de linceuls, de chaussures et de mèches pour les lampes à huile, de pare-feu pour les âtres des temples et des foyers. L’amiante était aussi connu comme la pierre ponce. Ces dernières années, la production d’amiante à une échelle organisée a commencé en 1904. Depuis lors, jusqu’à la fermeture de la mine en 1988, on estime qu’un million de tonnes de fibres d’amiante ont été produites et 130 millions de tonnes de roches ont été extraites.Les mines d’amiante chypriotes se sont avérées rentables jusqu’en 1982, lorsque la campagne internationale contre l’utilisation de l’amiante a provoqué une forte baisse de la demande et des prix de l’amiante et l’entreprise a commencé à faire face à des problèmes financiers.

L’extraction du minerai apporte des changements à la morphologie et à la végétation du lieu. Ainsi, le fonctionnement de longue durée de la mine avec la méthode de l’exploitation de surface a inévitablement affecté l’environnement naturel de la région et a eu des effets directs et indirects en général sur l’environnement. À la fin des opérations minières, l’État s’est chargé de la tâche de réhabilitation sous la direction d’une équipe multidisciplinaire.

Lieu

Géologie

Font Resize
image-footer