Monument aux Combattants de l’EOKA

Le monument aux Combattants de l’EOKA est situé au centre de Spilia. Il s’agit d’un complexe de quatre statues des combattants de l’EOKA qui ont été tués à Kourdali le 20 juin 1958 alors qu’ils étaient formés à l’utilisation de la mine : Andreas Patsalidis, Kostas Anaksagoras, Panagiotis Georgiadis et Alekos Konstantinou.

Le monument a été érigé sur un champ acheté par l’Association des migrants de la communauté. Un comité a été formé avec des sponsors, des associations et des familles des héros pour la création du monument. Dans un coin du monument, il y a une plaque sur laquelle sont inscrits les noms des autres héros de la communauté de Spilia-Kourdali qui ont perdu leur vie en défendant leur patrie : Chrysostomos Kleanthis Ieridis qui a combattu de 1914 à 1918, Andreas Patsalidis et Kostas Anaksagoras qui ont combattu de 1955 à 1959, Andreas Agisilaou et Mihalakis Ch. Kakoullis qui ont combattu de 1963 à 1965, et Andreas Neoklis Ioannou et Loizos K. Koukkoulis qui ont été sacrifiés en 1974.

Une visite au monument peut être combinée avec une visite à Limeria de l’EOKA, qui est un système de trois repaires, d’entrepôts, d’une cuisine, d’un observatoire, etc., situé sur la ligne de crête qui domine le village de Kourdali.

Lieu

Monuments

Font Resize
image-footer