Monument aux morts

Le Monument aux morts à Kakopetria est consacré aux héros, qui avec leur sacrifice ont scellé la Guerre d’indépendance (1955-1959). La cérémonie de dévoilement du monument a été réalisée le 27 juin 1993 par l’ancien président de la République de Chypre, Glafkos Kliridis. Le projet a été achevé grâce à la contribution du Conseil pour la mémoire historique de la lutte de l’EOKA (SIMAE).

À ce stade, l’emblème de la déesse ailée Niké était sculpté sur le monument. Le 29 mai 2005, les figures héroïques d’Alekos Constantinou et de Panagiotis Toumazos ont été ajoutées au monument. Le premier vient de Kakopetria, tandis que le dernier a été tué dans la région.

Panagiotis Toumazos a été tué lors de la Guerre d’indépendance (1955-1959) contre le colonialisme anglais. Il a participé à la distribution des tracts et l’inscription des slogans sur les murs. Sa passion pour l’indépendance l’a amené à participer à des unités de choc et à des embuscades. Au cours de l’hiver 1955, Panagiotis Toumazou a joué un rôle important dans le succès d’une opération de plastiquage d’un véhicule de l’armée anglaise. Ainsi, en décembre 1955, Panagiotis Toumazou, avec l’aide de ses compagnons, a perpétré un attentat à la bombe contre un véhicule militaire.

Alekos Constantinou occupait une position importante dans l’armée anglaise. Avec le début de la Guerre de l’indépendance contre les colonialisme anglais, il n’a pas démissionné de son poste dans l’armée anglaise, mais il l’a plutôt utilisé pour l’intérêt de sa patrie. Alekos Constantinou a joué un rôle important tout au long de la lutte de l’indépendance.

 

Lieu

Monuments

Font Resize
image-footer