Cèdre de Chypre

Dans de petites zones, on trouve aussi d’autres espèces de la flore chypriote, telles que le cèdre de Chypre (Cedrus brevifolia) et le cyprès (Cupressus sempervirens). Le cèdre de Chypre est connu depuis l’antiquité, ainsi qu’il est mentionné par Théophraste et Pline comme un arbre forestier très important de l’époque.

Le cèdre de Chypre est l’une des quatre espèces dans le monde. Les trois autres espèces sont originaires du Liban, de la Syrie et de la Turquie, de l’Himalaya et de la chaîne de l’Atlas en Afrique du Nord. Leurs différences entre les espèces ne sont pas significatives et l’on pense que tout provient d’une seule espèce dont la répartition géographique commence de l’Himalaya à l’est et se termine dans la chaîne de l’Atlas à l’ouest.

Le cèdre peut atteindre 30 à 35 mètres de hauteur, mais il demande un sol profond et de bonne qualité. La couronne du cèdre est étroite et conique chez les jeunes arbres et devient plus plate avec l’âge. Par rapport à d’autres espèces de cèdre, le cèdre de Chypre a les aiguilles les plus courtes en longueur et c’est pourquoi il est connu comme le cèdre à aiguilles courtes. Il s’agit d’une plante monoïque avec des fleurs unisexuées.

Son bois est de bonne qualité car il est riche en résine qui lui donne une odeur très forte et agréable et le rend durable et résistant aux insectes et aux champignons. Il est considéré comme un très bon matériau pour la construction de navires, de meubles, de sculptures et il est utilisé en général en construction. Dans de nombreuses églises anciennes de Chypre, le bois de cèdre a été utilisé pour la construction de portefeuilles, d’iconostases en bois sculpté, de stalles, de chaires, etc.

Lieu

Flore - Faune

Font Resize
image-footer